Christine Leepinlausky 
SOUS-SOLS réduit.jpg

Sous-sol  100 x 100 cm - papier Hahnemühle Fine Art Baryta - 325 g

« La série photographique « Cinq histoires souterraines » témoigne du goût de Christine Leepinlausky pour les atmosphères sombres et mystérieuses. Lieux obscurs et inhospitaliers retiennent ainsi son attention : l’ambiance singulière des chantiers, les bas-fonds de Madrid la nuit, les interstices entre les buildings de Séoul, les hangars désaffectés avec leurs raves party… Recoins dissimulés ou scènes nocturnes, ces espaces ont pour point commun d’être marginalisés, dangereux ou difficiles d’accès : les pénétrer demande souvent de braver quelques interdits.

 

L’artiste explique qu’« un chantier est avant tout un lieu riche d’évènements, fragile et en métamorphose » ; c’est aussi l’endroit où se jouent, très concrètement, les transformations à l’œuvre dans toute ville, à mesure qu’elle évolue. Gardienne de mémoire,  la photographie suspend les passages, les transitions qui font la ville de demain, et les soustrait ainsi à l’oubli. 

 

Transitoires, rythmés par les journées des ouvriers qui l’animent, les chantiers souterrains en deviennent presque vivants : ils semblent respirer et grossir selon leurs propres temporalités. Étrangère à toute idée de mise en scène, c’est de cette agitation interne que Christine Leepinlausky rend compte à travers ses « histoires souterraines », véritables « tableaux » photographiques qui ne racontent pas autre chose que cette rencontre avec les lieux. »

 

Extrait du catalogue de l’exposition Metropolis, Guyancourt 2021 

christine.leepinlausky2@orange.fr

Instagram : christineleepinlausky

vidéos : vimeo

06 09 82 68 83